logo interface
<< Retour aux actualités

Objectif 1.0 million

21 novembre 2014
logo_vignette

Parmi les sujets pour lesquels le Groupe Interface souhaite poursuivre son engagement aussi bien au Conseil municipal qu’au Conseil de ville, celui de la situation financière de la ville de Moutier occupe une place importante et nous amène aux réflexions suivantes :

La Municipalité est une grande entreprise qui doit intégrer l’innovation. Elle doit se remettre en question pour progresser et augmenter sa performance. Elle ne peut tout simplement pas faire l’économie de procéder à un « état de la situation » et à en « tirer le bilan » pour ensuite disposer d’un outil de gestion efficace utile aux prises de décisions. Ce sont les réformes fondamentales qui rendent la croissance durable … et ces réformes, il convient de les anticiper ! Un optimisme béat n’aide pas à se remettre en question. Une critique constructive permet au contraire de prendre conscience des choses qui peuvent et doivent être améliorées.

Quelques pistes pour s’en sortir ?

Développement économique et urbanisme :

– Notre dernière motion demande que Moutier puisse bénéficier rapidement du programme cantonal des pôles de développement économique ! Une telle offre sert à garantir que les procédures d’aménagement sont prévisibles, que les investissements des pouvoirs publics sont concertés et que les projets de construction peuvent être réalisés rapidement. Elle attire de nouvelles entreprises et favorise la création de nouveaux emplois. [revenus fiscaux possibles 100’000.- CHF/an]

– L’ouverture rapide de la zone des « Prés Zuber » et une avancée significative dans la planification « Îlot du Moulin », notamment, permettra l’arrivée de nouveaux contribuables. [revenus fiscaux possibles 100’000.- CHF/an]

Organisation et gestion :

– La dernière dotation en personnel pour l’ensemble de l’administration date de 1996. Depuis, les tâches et l’organisation du travail ainsi que les moyens ont considérablement évolué. Il ne s’agit pas de licencier qui que ce soit mais d’optimiser la charge en personnel et d’examiner chaque poste à repourvoir (départs naturels, retraites). Un moratoire sur l’engagement de personnel doit être décrété. [économie possible 50’000 CHF par législature]

– Centre de l’Enfance, EJC, Service social – La mise en place des structures d’administration et d’encadrement conformément aux bases légales existantes doit permettre de réduire tout ou partie des financements communaux excédentaires. [>400’000.- CHF/an]

– La rigueur impose de ne plus accepter de crédits hors budget durant l’exercice. [économie possible 200’000.- CHF/an]

– Des investissements limités au maximum supportable pour les Services généraux de 3.0 mio par an permettent de réduire les coûts des dépréciations et des intérêts. [économies possibles 120’000.- CHF/an]

– La signature d’une charte de collaboration intercommunale et la mise en place d’un pool sportif régional avec participation aux infrastructures pourrait assurer des revenus supplémentaires. [40’000.- CHF/an]

 

Le déficit structurel s’en trouverait ainsi réduit de près d’un million !

 

Nous considérons que les subventions aux sociétés locales et aux organisations régionales pourront être maintenues si nous mettons en œuvre une politique financière ambitieuse avec une forte remise en question. Il n’est, pour nous, pas question de mettre les sociétés locales et les organisations régionales en opposition. Elles contribuent toutes au rayonnement de Moutier.

Groupe Interface Moutier www.interface-moutier.ch

 

Version classique